La sophrologie

C’est dans la Grèce antique qu’il faut chercher les origines du mot :

SOS :  harmonie, paixAfficher l'image d'origine

PHREN :  conscience, esprit

LOGOS : discours, étude, science

L’étude de la conscience humaine en harmonie

Alphonso Caycedo, père fondateur de la sophrologie caycédienne, en a fait une devise :
« Ut conscentia noscatur » : Pour que la conscience soit connue.

La sophrologie est une méthode basée sur la respiration et la relaxation, qui permet de mieux se comprendre, de retrouver un équilibre corps/esprit, méthode au service d’un projet personnel et véritable outil contre le stress au quotidien. L’ensemble des techniques est destiné à mobiliser et dynamiser les capacités potentielles de chacun et contribuer à la prise de conscience de notre dimension corporelle.

La sophrologie permet également de développer nos capacités d’adaptation face à l’évolution des conditions de vie en société. Au croisement de la relaxation occidentale et de la méditation orientale, la sophrologie permet de retrouver nos capacités, de nouvelles ressources pour améliorer notre qualité de vie.

La sophrologie permet de développer une grande qualité de conscience et une capacité d’adaptation qui vont donner une sensation de liberté et la sensation de vivre pleinement sa vie.

Le sophrologue ne concurrence en aucun cas les professionnels de santé, ne pose pas de diagnostic et n’influence pas les choix thérapeutiques de ses clients. Il n’est ni psychologue ni psychothérapeute sauf si c’est sa formation initiale. En restant scrupuleusement dans les limites de ses compétences, le sophrologue est un auxiliaire précieux pour les autres professionnels de santé. Il est avant tout un enseignant, un pédagogue qui transmet ce qu’il a lui-même vécu, expérimenté et intégré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *