La solitude

Le sujet peut être douloureux en cette période de confinement, car c’est une situation que nous subissons.

Lorsque c’est choisi, pour se recentrer, ou pour avoir le temps de développer une activité créative, intellectuelle, spirituelle, la solitude est alors une situation appréciée et voulue.

Lorsque c’est subi, cela peut devenir problématique et douloureux.

De nombreuses études montrent que l’isolement social est associé à davantage de risques de problèmes de santé physique et mentale (dépressions, suicides, risque de longues maladies…)

La solitude fait référence aussi à un sentiment que l’on ressent à plus ou moins forte intensité.

Il y a la réalité de l’isolement physique d’une personne qui vit seule par exemple, ou qui est enfermée (prison,otage…) et il y a le fait de se sentir seul et d’en souffrir. Ce sont 2 choses différentes. On peut ressentir le sentiment de solitude en étant parfaitement entouré de personnes de la famille ou d’amis. Ce sentiment s’accompagne souvent de sentiments de vide, d’anxiété, d’agitation, cela peut aller jusqu’à la marginalisation…

Cela soulève aussi une question très souvent présente en consultation : l’abandon. Une des grandes blessures de la vie…

Le sentiment de solitude que l’on ressent aujourd’hui, ne date pas forcément que d’aujourd’hui. C’est quelque chose qui s’est construit peu à peu, au fil de nos expériences passées. Notre enfance, adolescence…

Dans notre vie hors confinement, on avait la possibilité de masquer ce sentiment par les sorties entre amis, les liens sociaux, familiaux que l’on avait en temps normal. Actuellement, en étant limité ds nos relations physiques, cela nous renvoie de plein fouet ce sentiment de solitude, qui peut devenir beaucoup plus présent, voire envahissant.

Cette solitude nous pouvons la ressentir justement en ce moment, dans cette parenthèse de confinement. Les enfants ou les parents sont loin, on vit seul, ou bien en couple peut-être mais la relation n’est pas très satisfaisante… Il y a plusieurs raisons de se sentir seul. Le fait aussi de ne pas pouvoir recevoir nos amis, notre famille, ne plus faire nos activités en groupe, les liens sociaux sont complètement différents…

Pour autant, si la solitude est brève, elle nous pousse à créer de nouveaux liens, de nouvelles interactions avec d’autres personnes. En ce moment on voit sur les réseaux sociaux beaucoup de partages, d’initiatives solidaires etc. Si cela dure trop longtemps, cela engendre des souffrances et des problèmes psycho-émotionnels.

Comment palier à ce sentiment de solitude ?

Là encore la clé va être de s’écouter, d’être à l’écoute de nos besoins et de garder la notion de plaisir dans ce que l’on fait. Garder une attitude positive et une bonne estime de soi. Facile à dire… C’est pourquoi il est important de se faire aider dans cette démarche si vous sentez que c’est vraiment très difficile pour vous, car le sentiment de solitude se nourrit de frustrations, de rancoeurs, d’aigreur, d’injustices…

Essayez de retrouver bienveillance et gratitude envers vous-même et les autres. Selon l’histoire de chacun, cela demandera un certain travail, en étant accompagné par un ou une thérapeute compétente.

En tous cas, mieux vivre l’instant présent est déjà un bon début !

Je vous invite à suivre le tapping EFT dans cette vidéo afin de vous aider à mieux gérer ce sentiment

Mieux gérer le sentiment de solitude, grâce à l'EFT

Gepostet von Caroline Chaudru am Montag, 6. April 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *